Portos : autour de l'oxydation

Commence le 7 Octobre 2019 18:45
À ISVV

 Après avoir eu le plaisir de recevoir Manuel Lima Ferreira de l'IVDP il y a deux ans autour des vintages, c'est l'oxydation qui sera au programme de cette belle dégustation de portos : portos blancs, tawnys, colhieta et LBV.

Le Porto Blanc est généralement le fait d'un vieillissement plutôt oxydatif, avec une longue période de macération aboutissant à l’obtention de la couleur dorée et des arômes. Il vieilli plus ou moins de temps dans des grandes cuves ou des foudres en bois suivant la catégorie de blanc désirée : Blanc classique ou Blanc Reserve. Le Blanc Colheita ou avec Mention d'Âge (10 ans, 20 ans...) passe en vieillissement dans de plus petits fûts où l'oxydation jouera son rôle. 

Les portos Tawnys sont le résultat d'assemblages vieillis en fûts au contact de l'air. Leur couleur va ainsi varier autour de tons de bruns, d'ambre et roux sous l'effet de l'oxydation. Leurs arômes se complexifient avec des notes de fruits secs (noix et amande) et de bois (pain grillé, café et chocolat). On trouve ainsi

  • les Tawny, qui vieillissent en moyenne trois ans en futs,
  • les Tawny Réserve (entre Tawny et Tawny 10 ans), qui passent entre six et huit ans en fûts.
  • les Tawny avec mention d'âge : obtenus par assemblage de vins de diverses années, vieillis généralement en fût de chêne afin d’obtenir des caractéristiques organoleptiques de grande qualité. L’âge mentionné sur l’étiquette correspond à la moyenne d’âge approximative des vins assemblés et peut être de 10 ans, 20 ans, 30 ans et 40 ans ou plus. Ils sont donc mis en bouteille très tardivement et l’année d’embouteillage figure sur l’étiquette. Les arômes de ces vins évoluent vers la pelure d’orange, la noix, le café ou le chocolat.
  • Les Colhieta sont des Tawny d'un seul millésime, officiellement reconnu par l'IVDP. Le Colheita reste en fût pendant au moins sept ans et est filtré après la mise en bouteille.

Adhérents inscrits